26/05/2005

Et Paris Libéré

 
Lire, être partout, prendre le temps, réfléchir. Fléchir.
Recommencer.
Se donner du temps.
 
Finalement, je ne peux pas tout faire et l'addiction à FlickR occupe mes pensées et ma réflexion.
 
FlickR est quand même ce que le web fait de mieux depuis très longtemps, en termes de créativité, de partage, d'espace civilisé et vital, d'exposition du monde entier (non, je ne rentre pas dans les détails relatifs aux divergences nord sud, sortons des sentiers battus... ras le bol).
 
Il a stoppé net ma démarche avec le Blog, m'a coupé l'herbe sous le pied.
 
On est passé à une autre dimension. Je m'y sens 'être'.
J'ai envie de m'exposer, non pas dans le sens vulgaire que télévision et blog lui donnent, mais dans la prise de risque, dans le fait de se jeter dans l'inconnu avec une confiance nouvelle, insouciante et joyeuse.
 
Depuis des mois que je la souhaite à tous et à tout va, en opposition avec les sombres perspectives qui se rapprochent dangeureusement de moi, petit à petit, la liberté me saisit.
 
Le soleil y est peut être pour quelque chose.
 
A flickR et au soleil.

12:19 Écrit par catmey | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.